Présentation du projet : Le projet concerne le pont Eiffel qui permet le franchissement de la Dordogne par
la RD 1010, entre Cubzac-les-Ponts et Saint-Vincent-de-Paul.

Cette opération comprend :
– la réalisation des travaux nécessaires au confortement des viaducs d’accès du pont Eiffel,
– la mise en œuvre d’une passerelle dédiée aux modes doux, en encorbellement de l’ensemble des ouvrages
– la mise en œuvre des aménagements nécessaires à la continuité de la piste cyclable sur les remblais d’accès.

La première partie du chantier de rénovation du pont consiste à remettre à neuf les arches du pont qui est surnommé localement le pont cathédrale.

Les équipes des compagnons de saint jacques sont intervenus sur cet ouvrage d’art pour remplacer les pierres de constructions.

Pendant que les équipes travaillent à la réhabilitation des parties amont et aval du pont, d’autres sont en train de poser les caissons qui serviront à l’extension “piste cyclable” du pont et réalisent aussi d’autres travaux.

En effet l’objectif est de réaliser une extension du pont en ajoutant une piste cyclable le long de la route.

Aire de préfabrication
Pour le coffrage, le ferraillage et le bétonnage des murs de soutènement préfabriqués dans l’aire de préfabrication.

Transport et installation des caissons
Afin d’éviter de mettre en place des échafaudages ou une barge mobile avec une grue, il a été imaginé dans un premier temps un grutage puis un transport via un équipage mobile se déplaçant le long du pont pour assurer la mise en places des caissons le long du pont Eiffel.

Présentation de l’équipage mobile
Ci-dessous vous pouvez découvrir l’équipage mobile en fonctionnement

Les caissons

Les caissons sont livrés sur le chantier puis installés directement sur le pont.

Afin de transporter les caissons jusqu’à leurs emplacements définitifs, les chargés de projet ont imaginé le développement et la construction d’un équipage mobile installé sur le pont en équilibre avec un contre poids, le système permet ainsi d’acheminer les caissons.

Déplacement de l’équipage mobile
L’équipage mobile se déplace le long du pont en équilibre avec un contre poids et le caisson à déposer.

Afin de pouvoir parcourir la distance entre le point de chargement et les zones de dépôt, l’équipage mobile doit passer les piles du pont. Pour palier à cette difficulté il a été prévu d’intégrer la possibilité pour l’équipage mobile de se soulever et de redescendre avant et après chaque pile.

Vous pouvez découvrir le fonctionnement de l’équipage mobile sur les vidéos proposées sur cette page.

Suivi du caisson

Comme vous le voyez pendant une grande partie du chantier le trafic est alterné, sauf pendant 3 mois ou il a été fermé à la circulation. Les équipes travaillent en sécurité grâce à des gardes corps, une signalétique adaptée … Il est même possible de monter sur l’équipage mobile pendant son déplacement.

Étapes de déplacement du caisson

Étapes de transport des caissons
Zone de chargement au sol.
La grue récupère le caisson au sol et le dépose sur la zone de chargement temporaire sur le côté du pont (extensions ”poutres métalliques”) que l’on peut apercevoir sur le côté du pont.

L’équipage mobile vient récupérer les caissons et les charges pour le transport.

L’équipage mobile avance et se soulève ou se rabaisse pour passer au dessus des piles du pont.

L’équipage mobile dépose le caisson sur son emplacement définitif, il est ensuite relié au pont avec des accroches.

Nous tenons à remercier la société INGÉROP pour nous avoir permis d’utiliser leur présentation.
Vous pouvez la découvrir sur le lien suivant.

Visite organisée par la SRIPF Aquitaine en date du mardi 06 juin 2017.

Merci à nos partenaires pour nous avoir permis d’utiliser les images et contenus.

Chantier réalisé par Patrick Maillard – Ingénieur Sécurité Certifié SNIPF.
Coordonnateur Sécurité du chantier de niveau 1 (conception et réalisation).
Société : BUREAU VERITAS
SRIPF Aquitaine 007